Le rubis : Le reconnaître et le vendre

Des informations utiles pour reconnaître votre saphir.

Aux puretés exceptionnelles et aux teintes captivantes, les rubis sont des pierres précieuses qui n’ont pas cessé de nous éblouir depuis la nuit des temps. Leurs beautés enchantent plusieurs générations. Si vous possédez la chance d’en disposer un, n’hésitez pas à contacter les professionnels pour définir leurs valeurs suivant le système de classification international. 

Comment vendre du rubis ?

La première étape est de s’adresser à un professionnel de confiance.
Nos experts vous fournissent une estimation gratuite de votre pierre rubis. Si cela vous intéresse, il existe aussi l’option de rachat immédiat. Nos experts vous proposent cette voie suivant la qualité de la gemme à votre disposition.

Étant des professionnels en pierres précieuses et en joailleries, nous disposons des outils et des connaissances nécessaires pour expertiser vos avoirs et en définir la valeur.  

Comment reconnaître le rubis ?

RECONNAITRE LE RUBIS

Sa couleur rouge vous saute aux yeux dès le premier abord. Cette pierre appartient à la famille du corindon. Au même titre que le saphir, elle se forme à partir de la cristallisation de l’oxyde d’aluminium ou de chrome. Sa beauté séduit et sa solidité ne déplaît pas non plus. Sa résistance s’établit sur le 9 sur l’échelle de Mohs, ce qui le catégorise en une pierre d’exception. 

L’origine du rubis

Les mines du Myanmar en ex-Birmanie sont réputées pour la qualité de leur rubis. Des exploitations y ont lieu depuis des siècles et des siècles. Les rubis de Birmans restent célèbres en raison de leur carnation. Ceux de Ceylanais se dévoilent sous le ton rouge clair à rouge framboise. Ceux du Kenya tournent davantage vers l’oranger. Le rubis est également présent dans d’autres pays comme en Thaïlande, Madagascar, Sri Lanka, Malawi, Tanzanie, Groenland…  

Quels sont les critères de valeur du rubis ?

La gemme est soumise à des critères d’estimation stricte. Comme le rubis entre dans la catégorie de la pierre précieuse, au côté du saphir, du diamant et de l’émeraude ; les experts analysent suivant la règle des 4 C : Le Carat (le poids), Clarity (la pureté), Color (la couleur) et Cut (la taille).    

La couleur du rubis

Le premier critère de valeur de cette pierre est sa couleur rouge. La dose plus ou moins élevée de chrome ou de fer au cœur de ce corindon lui définit sa teinte rouge. Les variations fluctuent entre le rouge rosé clair au rouge brun. En règle générale, cela dépend de sa composition initiale.

Le rubis le plus original, classé le plus beau spécimen ayant été recensé est la gemme aux couleurs de « sang de pigeon ». Ce rouge intense vire un ton soit peu au bleu léger. C’est sa translucidité qui lui confère toute sa beauté. La lumière passe à travers elle sous son rouge transparent. Mais, cette pierre est très rare.

Les rubis non traités et fraîchement extraits possèdent des teintes inégalées. Ils ne sont pas uniformisés. Et ils se dévoilent sous de multiples dimensions. C’est durant la taille que s’opère l’embellissement de la précieuse. Aussi, il faut souligner que le rubis est nanti de couleur secondaire. Certains sont nuancés d’une légère brise de violet ou orangé.

La teinte permet ainsi de définir les différentes nuances de couleurs apparentées à chaque pierre. Chaque gemme est authentique et unique en raison de ces combinaisons et de ces carnations.      

La pureté du rubis

La règle qui détermine la pureté de la pierre n’est pas semblable à celle du diamant. Les rubis naturels sont analysés à l’œil nu. Cette technique permet de déterminer les imperfections de la gemme. Les longues années d’expérience l’affirment, il n’y a pas de rubis naturel qui ne possède pas d’inclusion. Moins ces inclusions seront apparentes à l’œil nu, plus la pierre aura de la valeur. Et ce point constitue une valeur sûre pour définir leur prix sur le marché. Quant aux gemmes synthétiques, l’analyse sera plus poussée.  

En outre, la saturation entre également en compte au moment de passer à l’estimation de la valeur de pierre. Cette mesure détermine le degré de la pureté de la gemme et l’intensité de sa couleur. À cette étude s’ajoute également l’analyse du ton. Cette approche se focalise sur le degré de luminosité du rubis : est-ce qu’il vire au clair ou au brun ? Les rubis les plus valorisés possèdent des tonalités moyennement sombres.  

Les tailles et les formes

Le rubis peut prendre plusieurs formes : en poire, en ovale, en rond, en rectangle, en cœur. Cela dépend de sa taille et du rendu final désiré. Comme il s’agit de pierre précieuse, c’est à un lapidaire que revient la charge du taillage du rubis. Il prend soin de tailler la pierre selon les normes et les proportions requises. Le travail d’un professionnel tire le meilleur de la pierre. Ainsi, il privilégie la bonne intensité de couleur et la dote d’une réflexion optimale.       

En outre, la saturation entre également en compte au moment de passer à l’estimation de la valeur de pierre. Cette mesure détermine le degré de la pureté de la gemme et l’intensité de sa couleur. À cette étude s’ajoute également l’analyse du ton. Cette approche se focalise sur le degré de luminosité du rubis : est-ce qu’il vire au clair ou au brun ? Les rubis les plus valorisés possèdent des tonalités moyennement sombres.  

Les traitements

Plusieurs approches peuvent être abordées pour traiter le rubis. Le plus courant reste la mise sous température élevée de la gemme. La pierre précieuse est chauffée à son état brut. Elle intègre un four à 1 300 °C. Cette méthode permet de recristalliser les inclusions dans la finalité de les rendre invisibles. L’action vise à embellir la gemme. Elle ne la dénature pas pour autant. L’ensemble des diamantaires acquiesce cette démarche et l’utilisent sur la majorité des rubis, car rares sont les rubis rouges à l’état pur et brut. Ce traitement est d’ailleurs inscrit sur les certificats de l’article.

Vous pouvez également retrouver les traitements à base de verre au plomb. Ceux-ci agissent en profondeur et transforment le produit pour un rendu artificiel.      

Le poids et le prix du rubis

Il s’agit du carat du rubis. Cette indication évalue le poids de la pierre précieuse. À ce sujet, il faut savoir qu’une gemme au carat lourd se déverse à un prix incommensurable une fois sur le commerce. En général, les rubis naturels de bonne qualité ne dépassent pas les 2 carats.

En passant, le carat en pierre précieuse se distingue du carat d’or. Ce dernier vise à définir la pureté du métal précieux.  

Vous pouvez également retrouver les traitements à base de verre au plomb. Ceux-ci agissent en profondeur et transforment le produit pour un rendu artificiel.