fbpx

L’histoire du collier Point d’Interrogation de la Maison Boucheron

Le collier Point d’interrogation est le collier le plus emblématique de la Maison Boucheron

Le collier Point d’interrogation est le collier le plus emblématique de la Maison Boucheron. Créé en 1879, ce fut le premier collier sans fermoir et une véritable révolution. Bijou intemporel, symbole de la libération de la femme, le collier Point d’interrogation a été réinventé en 2020 avec une nouvelle collection. Découvrez l’histoire de ce collier mythique.

La création du collier Point d’Interrogation

point d'interrogation par Boucheron

Le collier Point d’interrogation a été une véritable révolution à une époque où les femmes du monde devaient passer des heures pour se préparer, avec l’aide de leurs femmes de chambre. Premier collier sans fermoir, il est particulièrement facile à enfiler seule, sans aide extérieure. Il se présente comme un tour de cou à ressort, fin et souple, de forme asymétrique.

Les premières esquisses du collier Point d’Interrogation remontent à 1879. Paul Legrand imagine un collier qui enveloppe le cou et redescend sur le haut de la poitrine, qu’il décline dans plusieurs variations végétalisantes suivant la tendance du moment, le naturalisme. On trouve ainsi le collier Point d’interrogation version platane, version coquelicot, version lotus, version lierre… Ce collier, symbole de la libération de la femme, connait un succès immédiat.

Au début des années 2000, une autre variation du collier Point d’interrogation est imaginée, sur le thème du serpent. En 2020, c’est le modèle Plume de paon qui a vu le jour. 

Pourquoi le collier point d’interrogation est-il mythique ?

Le collier Point d’interrogation n’est pas seulement esthétique, c’est aussi le premier collier sans fermoir, que l’on peut enfiler seule sans avoir besoin d’une aide extérieure. En 1879, Frédéric Boucheron était un véritable visionnaire et sa création anticipe la révolution vestimentaire qui va avoir lieu au 20ème siècle, avec des vêtements de plus en plus légers et l’abandon du corset.

En plus de cela, le collier Point d’interrogation est original dans son design. Le jeu d’asymétrie bouscule les codes de la joaillerie de l’époque, avec des bijoux sobres et des formes bien arrêtées.  C’est aussi un bijou complexe, avec une partie rigide et une partie souple, qui assemblées donnent un collier léger et mobile. Le tout avec des motifs naturalistes, la tendance à l’époque ! Pas étonnant que le collier Point d’interrogation ait autant plu.

Le collier Point d’interrogation à travers le temps

Les colliers Point d’interrogation du 19ème siècle exploitaient la tendance de l’époque, les motifs naturalistes. Les premiers modèles étaient donc le collier fleurs de lotus, le collier grappe de raisins, ou le collier pétales de fleurs. Au début des années 2000, c’est le motif du serpent qui a permis au collier Point d’Interrogation de se moderniser. En 2020, 8 nouveaux modèles du collier Point d’Interrogation sont sortis, toujours en respectant le style végétal des modèles du 19ème siècle. Le modèle Nuage de fleurs met à l’honneur les diamants et les perles tandis que le collier Point d’interrogation Lierre de Paris fait honneur aux émeraudes et que le collier Plume de Paon présente un magnifique saphir birman de 10,98 carats ! Si vous êtes adepte de l’or jaune, le collier Point d’interrogation Feuilles d’Acanthe vous séduira sans aucun doute.

Ce n’est pas le seul bijou Boucheron commandé par Lady Margaret Greville qui sera ensuite portée par la famille royale d’Angleterre : on se souvient notamment du collier porté par la princesse Elizabeth lors de son mariage avec Philip Mountbatten en 1947, composé de 18 rubis et de 100 carats de diamants !

L’une des commandes les plus importantes de Lady Margaret Greville, cliente régulière de Boucheron, fut une commande d’une tiare de 739 diamants, 12 émeraudes et 180 diamants de taille rose entourant une émeraude de 93,7 carats. Cette tiare commandée en 1919 a été élaborée à partir de plusieurs pièces que possédait déjà Lady Margaret Greville. Elle fut portée par la Princesse Eugenie lors de son mariage avec Jack Brooksbank en 2018.

Revendre un collier Point d’interrogation

Chez Diamantaires Paris OG, nous rachetons vos colliers Point d’interrogation Boucheron, qu’ils soient des modèles récents ou plus anciens, en or jaune ou ornés de diamants, émeraudes et saphirs. Si vous avez un collier Point d’interrogation Boucheron dont vous souhaitez faire estimer la valeur, venez nous voir dans boutique parisienne : nous vous proposerons une estimation gratuite de votre collier Boucheron ainsi qu’un prix de rachat.